Pilule et cancer

Il est possible d’affirmer en 2011 que les femmes désirant utiliser une contraception oestro progestative doivent être rassurées même en cas d’antécedent familial de cancer du sein ou de mutation BRCA1-2. Ce choix ne les place pas dans un groupe à risque de développer un cancer du sein. Par ailleurs, il existe à l’évidence un effet protecteur de la pilule avec une diminution de la mortalité pour certains autres cancers (comme le redoutable cancer de l’ovaire) et de la mortalité globale  toutes causes confondues.

Professeur Philippe DESCAMPS

Lire l’article.

Ce contenu a été publié dans Cancerologie, Contraception, Gynécologie, Informations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.